Guitare lag

La guitare Lag a d'abord été extrêmement confidentielle à ses débuts. Elle s'est aujourd'hui diversifiée dans ses modes de fabrication pour pouvoir répondre à la demande du grand public avec une offre de guitare Lag d'entrée de gamme, tout en continuant à produire des instruments très haut de gamme et sur mesure pour les artistes du monde entier.


Guitare lag : un succès français

  • Au départ, la guitare Lag est une production très limitée. Michel Chavarria, guitariste et chanteur du groupe Madrigal, avait ouvert un atelier de lutherie à la fin des années 70. Il eut alors l'envie de créer ses propres modèles : après les avoir dessiné lui-même, il fabriqua quelques guitares, en nombre très réduit. Très vite, les musiciens apprirent à apprécier son travail, et la guitare Lag fut adoptée par quelques célébrités de la scène française et internationale comme Renaud, Jean-Jacques Goldman ou Keziah Jones.

 

  • Après avoir été fabriquée exclusivement dans l'atelier toulousain de la rue Laganne dont elle tire son nom, la guitare Lag a remporté un tel succès que la petite entreprise de Michel Chavarria a dû rapidement s'agrandir. Actuellement, la guitare Lag est fabriquée dans 3 endroits différents : en Chine pour les modèles d'entrée de gamme, en Corée du sud pour le milieu de gamme et en France, à Bédarieux, pour les modèles haut de gamme et sur mesure.

 

  • Actuellement, la guitare Lag se décline dans 6 gammes différentes. Deux sont composées de guitares acoustiques, et quatre de guitares électriques. Les entrées de gamme en guitare acoustique sont à environ 300 euros. Pour une guitare Lag électrique, l'entrée de gamme est commercialisée à partir de 150 euros environ, tandis que les modèles plus sophistiqués se vendent à plus de deux mille euros...